La cigarette électronique au luxembourg  reste à ce jour toujours en dent de scie. Le Luxembourg souhaite suivre les directives venant de l’OMS parues le 26 août 2014. Cet organisme de santé revient sur ce produit en demandant l’interdiction de la vente aux mineurs ainsi que l’interdiction de vapoter dans les lieux publics. Il a aussi été commandé des études poussées sur la toxicité du produit pour les femmes enceintes ainsi que des études sur la dangerosité du produit sur les personnes non-utilisatrices ou utilisatrices de la cigarette électronique cotoyant les adeptes de la e-cig. L’OMS déclare ne pas pouvoir assurer que ce produit soit sans danger, et non-représentatif de certains commerçants ventant simplement une simple production de vapeur.

Lydia Mutsch : Ministre de la santé au Luxembourg

Lydia Mutsch : Ministre de la santé au Luxembourg

Lydia Mutsch, ministre de la santé au Luxembourg, souhaite suivre cette nouvelle directive amenée par l’OMS. Elle souhaite avant tout un recul approfondi sur ce produit, et surtout exclure la cigarette électronique des lieux publics. Pour cela, le Luxembourg participera à une directive anti tabac qui se déroulera du 13 au 18 octobre à Moscou.

OMS

OMS : C ‘est quoi ?!?

L’OMS veut dire “Organisation mondiale de la santé“. Ce groupe fut fondé en 1946 et se trouve à Genève en Suisse, dont la directrice générale est le Dr Maragreth Chan.

Si je vous donne des explications sur l’OMS, c’est tout simplement car cette organisation de santé est régie par 197 états membres faisant partie d’une assemblée, comme l’on pourrait appeler cela “un gouvernement de la santé“. Et donc, comme il y a assemblée, il y a donc vote, et c’est bien là le problème! Si on regarde les derniers votes pour la cigarette électronique, on se rend bien compte que l’on ne va surement pas dans la bonne direction.

directive-européenne-cigarette-électronique

Petit retour sur la directive européenne

Comme beaucoup le savent, l’échéance tombera en 2016, et nous savons tous que beaucoup de nos produits risquent de ne plus être disponibles d’ici là, ou alors régis d’une certaine manière, ou alors ceux-ci auront beaucoup de mal à évoluer ou à être admis sur le marché. Je vais un peu faire un rappel des choses prévues suite au vote qui a eu lieu dernièrement par les états membre de l’union européenne :

  • La vente par internet et la publicité.
  • Contenu du e liquide qui sera limité.
  • L’informations sur les produits vendus.
  • La sécurité des produits, avec l’assurance de ne pas avoir de fuite.

Nous vous rappelons ci-dessus les points importants qui sont déjà mis en place pour l’amendement de 2016. Après, si toutes ces choses sont bien prises en compte, il sera bien compliqué d’avoir un marché ouvert comme nous l’avons aujourd’hui! Les fioles de plus de 10ml seront proscrites, et déjà là, beaucoup ne seront sûrement pas satisfait! La garantie de voir certains liquides venant de l’étranger “hors union européenne” risque aussi d’être très compliquée pour s’approvisionner.

Pour les informations, cela veut tout simplement dire de la transparence pour le client, ou au niveau des boutiques près des institutions de leur pays. Cela n’est pas une mauvaise chose en soit, mais il faudra bien sur voir la flexibilité de ce point! Car si il est demandé d’obtenir une dérogation sur chaque nouveau produit ou liquide arrivant sur le marché comme il en a été question, cela risque vraiment de freiner le marché actuel, voir même l’éteindre à long terme.

Pour les atomiseurs et clearomiseurs, c’est la aussi le gros problème, ils souhaitent des produits garantissant des modèles anti fuite. Nous savons tous, et pour ceux qui ne le savent pas, certains clearomiseurs ou atomiseurs finissent toujours un jour ou l’autre par avoir des fuites dues à leur âge vieillissant ou une utilisation intensive. Voyant quand même l’évolution du marché, on peut vraiment dire que les produits sont de plus en plus performant, et offrent maintenant une bien meilleure durabilité dans le temps. Le contenant sera aussi remis en question par la suite, comme demandé.

il est très approximatif de tirer un bilan pour l’instant, car c’est clairement les deux années à venir qui vont statuer sur la cigarette électtronique.

 

Pour conclure, la cigarette électronique fera encore beaucoup parler d’elle dans les mois, voir les années à venir. Il faudra espérer que les choses aillent dans le bon sens. Car l’impression est souvent que c’est un pas en avant, deux pas en arrière.

Panier Produit supprimé Undo
  • Pas de produit dans le panier