Le vapotage passif est une chose qui peut/fait préoccuper les non-fumeurs côtoyant des personnes utilisant la cigarette électronique.  Nous nous devions d’en parler d’une étude allemande parue en 2013 où la toxicité de la cigarette électronique en passivité a été testée.
Les résultats montrent bien que la e cigarette n’est pas nocive en passivité et qu’elle ne produit que 5 substances qui ne sont pas nocives en soit à ce pourcentage pour l’être humain.

Vous pouvez voir le tableau ci-dessous qui représente les substances trouvées dans la cigarette électronique et dans la cigarette. Les substances trouvées dans le tabac sont à teneur et valeur toxique très très haute par rapport à la cigarette électronique.

[table id=1 /]

 

C’est l’équipe du chercheur Tobias Schripp du service de fla Fraunhofer Wilhem-Klauditz-Institut qui a mené et permis de détecter 20 substances organiques volatils dans l’air pour la cigarette, contre seulement 5 pour la cigarette électronique et qui plus est à des pourcentages très élevés pour la cigarette et infime pour la cigarette électronique.

 

Dans l’étude qui a été menée, le vapoteur volontaire a du prendre 6 bouffées profondes pendant 3 secondes à un intervalle d’une minute. Des échantillons d’air ont alors été prélevés 15 minutes plus tard dans la petite pièce fermée où le vapoteur était présent.

 

Le formaldéhyde détecté après le souffle de la vapeur pourrait être du à l’air inspiré dans la chambre, précise le chercheur.

 

Voici donc encore un petit résumé d’une étude qui laisse à penser que la cigarette électronique est sur la bonne voie pour démontrer que ce produit est beaucoup plus sein que la cigarette classique, qui elle tue 5 000 000 de personnes chaque année.

Panier Produit supprimé Undo
  • Pas de produit dans le panier