Là où la cigarette électronique fait souvent débat en l’année 2013, ce sont 100 médecins qui se dressent pour la cigarette électronique dans ce combat de publications contradictoires. Beaucoup savent que pendant l’année 2013, la cigarette électronique a fait grand bruit dans les médias, nous avons vu des dizaines d’avis de médecins et autres associations qui étaient tous contradictoires jusqu’à cette fin d’année où les avis commençaient à se recentrer dans la bonne direction.

Tout le monde a pu lire l’article de 60 millions de consommateurs qui avait dit que la cigarette électronique était très mauvaise pour la santé. Leur base de recherche était sans base protocole qui avait alors été décriée par tous les médecins et autre personnes en faveur de la cigarette électronique . C’est le médecin Philippe Presles qui est l’auteur du livre “la Cigarette électronique : Enfin la méthode pour arrêter de fumer facilement” qui nous explique simplement que la cigarette électronique est beaucoup moins nocive que le tabac, l’alcool, les matières grasses ou encore le sucre…

Un bon moyen pour arrêter de fumer alors?

Là où on sait que les patchs, gommes à mâcher ou autres substituts son peu efficaces, car oui d’après les chiffres 97% des personnes essayant d’arrêter le tabac avec des patchs et autres font une rechute dans les 15 premiers jour. le docteur Hervé Pegliasco, cancérologue à l’Hôpital européen de Marseille, nous explique simplement qu’il voit défiler beaucoup de personnes dans son cabinet pour des taches au poumon ou même des cancers en stade avancés qui n’arrivent pas à arrêter le tabac ou même souvent il est déjà trop tard. Pour lui, la cigarette électronique est un excellent moyen pour arrêter de fumer au vu des études positives déjà parues et il n’hésite pas à inciter ses patients à l’utiliser.

Des risques bien moindres!

Selon le docteur Bertrand Dautzenberg qui a fait des études sur la cigarette électronique, les personnes désirant arrêter de fumer devraient franchir le cap si ils ou elles le souhaitent. Pour lui, il y a bien sur des doses toxiques rejetées par la cigarette électronique mais qui sont à doses infimes. Il tenait aussi à nous préciser que rien que dans notre habitation, des dizaines de substances toxiques sont dans l’air ambiante et dans votre vie de tous les jours, ne parlons même pas de la pollution émise par les véhicules qui est encore pire que la cigarette électronique.

Conclusion positive

Pour le professeur Philippe Presles dont nous avons parlé en début d’article, la cigarette électronique n’a plus à démonter ses effets bénéfiques. Il nous explique qu’il voit défiler tous les jours des patients qui souhaitent arrêter de fumer et que pour lui 30% des personnes ayant essayé la cigarette électronique ont complètement arrêter de fumer.

Panier Produit supprimé Undo
  • Pas de produit dans le panier